Menu
Photo_Modèle collaboratif_partenariat

La  Chaîne de l’Espoir privilégie une approche qui met l’accent sur l’ancrage local du projet :

  • partenariat avec le secteur privé  pour des investissements très ciblés (exemple: une partie de l’équipement médical), mais aussi pour la couverture des soins de santé de certains enfants.
  • la qualité des projets est une condition indispensable à l’atteinte durable des objectifs fixés : l’ONG privilégie pour ce faire un modèle de gestion collaboratif du projet avec ses partenaires.
  • outil de gestion commun pour la réalisation d’une mission clairement identifiée et partagée par tous les partenaires,  via une convention de partenariat spécifique, ou via une abl « coupole » constituant alors une plateforme partenariale de coordination.
  • stratégie institutionnelle : processus d’identification et d’analyse participative des problèmes/besoins et des solutions à mettre en œuvre, en consultant toutes les parties prenantes du projet – organisations partenaires qui partagent les mêmes objectifs, et actives sur le terrain, opérateurs santé privé et publics, experts, donateurs privés ou publics, autorités et programmes sanitaires nationaux…
  • renforcement des capacités des partenaires locaux pour garantir la mise en œuvre du projet de manière autonome à moyen – long terme.
  • désengagement graduel de la CDE-B de ce type de structure se fait en fonction des résultats :
    • expertise médicale (plan de formations spécifiques, décisions techniques médicales pour le projet) ;
    • moyens financiers (système de collecte de fonds propres pérenne) ;
    • ressources humaines : compétences de gestion.
  TOP