Menu
Nos projets_Rwanda

Rwanda, Kigali, Hôpital King Faisal

Sur base d’une demande reçue de la part de cardiologues rwandais venus se former en Belgique, la Chaîne de l’Espoir Belgique a démarré son intervention au Rwanda en 2006, d’une part en vue de renforcer le diagnostic posé par les cardiologues locaux, et d’autre part pour assurer le traitement et le suivi médico-chirurgical des enfants souffrant de pathologies cardiaques ne pouvant être réalisés dans le pays par manque de compétences techniques et d’équipement spécialisé.

Depuis lors, l’activité de la Chaîne de l’Espoir Belgique au Rwanda s’organise autour de deux épisodes annuels : en premier lieu, la réalisation d’une courte mission de cardiologie visant la présélection des enfants à opérer, et ensuite, l’organisation d’une mission de chirurgie et cathétérisme cardiaques incluant les soins aux enfants, l’apport de matériel et équipement, et l’appui aux spécialistes rwandais dans le développement de leur formation continue à travers un transfert de compétences. Cet appui est organisé en collaboration avec des spécialistes issus d’ONG internationales actives dans le domaine cardiaque : « Team Heart », « Healing Hearts Northwest » et « Open Heart International ».

En dix années d’activité, plus de 500 enfants ont été examinés en consultation et ont bénéficié d’une échographie complète afin de préciser le diagnostic et orienter leur traitement, et 9 missions médico-chirurgicales ont permis de réaliser 150 interventions cardiaques (chirurgie et cathétérisme). Le matériel, les médicaments et l’équipement spécialisé non disponibles sur place sont systématiquement apportés aux équipes locales.

Les candidatures de cinq médecins (cardiologues, anesthésistes et réanimateurs) ont en outre été soutenues par la Chaîne de l’Espoir Belgique pour suivre des cycles de formation spécialisée en Europe (2009-2011 ; 2010-2012 ; 2013-2014 ; 2015).

Objectifs du projet à long terme

L’excellente collaboration entre les cardiologues pédiatres rwandais formés en Belgique et l’équipe de l’ONG depuis le démarrage du projet permet d’assurer un suivi continu des enfants à tous les niveaux : diagnostic, soins préopératoires, traitement médico-chirurgical, suivi post-opératoire des enfants,… Cette collaboration a en outre rendu possible le démarrage du cathétérisme cardiaque, technique jusque-là inutilisée dans le pays.

Aujourd’hui, l’action de la Chaîne de l’Espoir Belgique et de ses partenaires associatifs internationaux s’insère dans le programme gouvernemental de lutte contre les Maladies Non Transmissibles du Rwanda, qui inclut un volet spécifique pour la prise en charge des maladies du cœur. L’objectif commun de ces associations, en étroite collaboration avec les autorités sanitaires rwandaises, est l’atteinte de l’autonomie des équipes locales pour le traitement des malformations cardiaques adultes et pédiatriques.

Cet objectif d’autonomisation est pourtant encore loin d’être acquis : hors missions étrangères, ni la chirurgie cardiaque pédiatrique ni le cathétérisme ne sont actuellement pratiqués au Rwanda. La formation de cardiologues pédiatriques, de chirurgiens, de réanimateurs pédiatriques, d’anesthésistes et de l’équipe soignante sont aujourd’hui prioritaires et conditionnent le démarrage d’une quelconque activité interventionnelle « en solo ».

La consolidation des compétences et la formation continue des spécialistes rwandais dans les différentes disciplines liées aux pathologies cardiaques demeurent donc la pierre angulaire du projet de la Chaîne de l’Espoir Belgique en faveur du développement des soins spécialisés pédiatriques au Rwanda.

Guérir un enfant, c’est lui offrir un avenir !

  TOP