Menu

Bénin, Tanguiéta, Hôpital Saint-Jean de Dieu

Depuis le début des activités cliniques de la Chaîne de l’Espoir Belgique au Bénin en 2011, 13 missions médico-chirurgicales ont été réalisées à l’hôpital de Tanguiéta pour former les spécialistes locaux et traiter les enfants atteints de malformations orthopédiques et ORL.

Lors de ces missions, de nombreux enfants ont bénéficié de consultations spécialisées qui ont permis de préciser les traitements à suivre et de planifier les opérations. Les chirurgiens, anesthésistes, infirmiers et autres paramédicaux béninois ont participé à chacun des gestes médicaux et chirurgicaux planifiés, dans une logique de travail en binôme avec les spécialistes belges. Plus de 280 enfants souffrant de pathologies complexes ont été opérés de cette manière grâce aux interventions de la Chaîne de l’Espoir Belgique.

De manière générale, les équipes de la Chaîne de l’Espoir favorisent la formation théorique et pratique du personnel local dans une logique de collaboration entre homologues du Nord et du Sud. Le renforcement des compétences et la formation continue du personnel de l’hôpital constitue en effet un des défis majeurs du développement de la chirurgie pédiatrique au Bénin.

Les missions de l’ONG permettent en outre de fournir à l’hôpital des médicaments, du matériel et des équipements spécialisés : citons notamment les consommables médicaux et chirurgicaux indispensables à la réussite des interventions programmées, un four à prothèses orthopédiques pour appareiller les enfants qui le nécessitent, des kits de lames pour les interventions chirurgicales, de nombreuses pièces détachées pour les orthèses, des prothèses (e.a. vis, broches, articulations pour genoux et chevilles), des appareils auditifs,…


Objectifs du projet à long terme

L’hôpital Saint-Jean de Dieu de Tanguiéta et la Chaîne de l’Espoir Belgique mènent depuis 2010 une collaboration de qualité, notamment grâce aux bons contacts que nos équipes belges maintiennent entre les missions avec le personnel médical béninois depuis le début du projet.

L’objectif fondamental de formation continue des médecins et paramédicaux de Tanguiéta est renforcé par les échanges réguliers avec les spécialistes locaux, qui s’opèrent dans une optique d’ « e-learning » : la confirmation de certains diagnostics complexes, les approches thérapeutiques préconisées, le suivi médical des patients opérés, la présélection des enfants à prendre en charge lors des missions, etc. se poursuivent à distance avec les experts de la Chaîne de l’Espoir Belgique. Ces échanges facilitent en outre le suivi et l’évaluation de l’infrastructure, des équipements et de la maintenance.

L’intervention de la Chaîne de l’Espoir Belgique au Bénin, basée sur un besoin exprimé par l’équipe locale, se définit en accord avec la direction de l’hôpital et le personnel impliqué. Elle vise prioritairement les objectifs suivants :

  • transmission d’une expertise en orthopédie et en ORL pédiatrique pour la prise en charge chirurgicale de pathologies complexes de l’enfant (malformations acquises ou congénitales)
  • développement de l’axe multidisciplinaire pour une meilleure prise en charge globale de l’enfant handicapé moteur (orthopédie, anesthésie, kinésithérapie, orthoprothésie)
  • fourniture de matériel, de consommables et d’équipement médico-chirurgical ou d’appareillages
  • formation continue et progressive du personnel béninois en techniques pédiatriques
  • promotion de la mobilité des professionnels de la santé (pour la réalisation de stages à Tanguiéta notamment) et des échanges entre divers hôpitaux du pays en vue de l’amélioration des compétences des spécialistes et de la qualité des soins spécialisés au Bénin

 

Une des principales difficultés rencontrées dans le cadre du projet de la Chaîne de l’Espoir Belgique au Bénin réside dans le fait que les patients qui souffrent de malformations arrivent généralement trop tardivement à l’hôpital, lorsque les symptômes ont déjà atteint un stade avancé. Afin d’éviter les complications et de favoriser les prises en charge précoces, l’enjeu majeur se trouve dans la sensibilisation de la population : c’est un objectif sur lequel va collaborer la Chaîne de l’Espoir Belgique avec la direction de l’Hôpital de Tanguiéta et le Ministère de la Santé de la République du Bénin dans les cinq années à venir.

Guérir un enfant, c’est lui offrir un avenir !

  TOP