Menu

Le programme d’apprentissage développé par l’ONG et ses partenaires locaux vise à renforcer les compétences du personnel local afin de le rendre autonome.

Les appuis et formations s’effectuent  dans des matières médico-techniques, mais aussi dans d’autres domaines lorsque cela s’avère pertinent pour assurer la viabilité du projet (en gestion hospitalière notamment).

Le programme propose un panel d’activités revêtant des formes très diverses. En effet, l’ONG privilégie une approche basée sur une série d’échanges très variés: ils peuvent être à court, moyen ou long terme, et s’articuler dans plusieurs sens :

  • « nord-sud »: des experts internationaux proposent, dans les pays partenaires de l’ONG, une série d’appuis et de formations théoriques et pratiques, ponctuelles ou sur le long terme, visant un transfert de compétences adapté aux réalités de terrain. Cela se réalise entre autres: lors des missions médico-chirurgicales (équipe de volontaires) ou encore au cours de la réalisation d’un projet sur le long-terme (mise à disposition d’un ingénieur-technicien sur le site de la clinique Ngaliema, en RDC).
  • « sud-nord »: certains médecins, infirmiers ou techniciens sont accueillis en Belgique afin de réaliser un stage en immersion au sein d’un service technique ou médical. Il peut se dérouler sur le court-terme (formations qualifiantes, entre un et trois mois) ou sur le long-terme (formations complémentaires de spécialisation d’une ou deux années): ces dernières sont alors sanctionnées par un certificat reconnu par les autorités académiques du pays d’origine du bénéficiaire de la formation. Ces médecins et techniciens restituent alors leurs acquis auprès de leurs collègues et confrères à leur retour au pays (formation de formateurs).
  • « sud-sud »: lorsque c’est possible et pertinent, la Chaîne de l’Espoir privilégie la réalisation des formations qualifiantes ou de spécialisation entre pays du même continent, si possible de la même région et/ou limitrophes. La proximité et le partage de certaines réalités comparables, notamment en terme d’accessibilité des soins de santé, permet aux acteurs de nouer des partenariats permettant des échanges plus systématiques qu’avec le continent européen.
Formation_Belgique

Les formations qualifiantes

Les formations qualifiantes proposées par la Chaîne de l’Espoir Belgique prennent la forme de stages en immersion dans des services spécialisés qui ont un niveau d’équipement et de compétences techniques plus élevé que celui de l’hôpital partenaire bénéficiaire. Elles ont une durée minimale d’un mois. Elles sont aussi bien proposées au personnel médical et paramédical qu’au personnel technique: elles visent à actualiser les connaissances et renforcer les compétences pratiques du bénéficiaire. La plupart du temps, ceux-ci sont accueillis dans un service des Cliniques Universitaires Saint-Luc.

Il faut cependant noter que l’ONG a également encouragé et financé ce type de formation pour du personnel congolais en Afrique du Sud, dans un hôpital proposant des normes de qualité comparables à celles qui existent dans des établissements hospitaliers universitaires belges.

 

Les formations complémentaires de spécialisation

Les formations de long terme soutenues par la Chaîne de l’Espoir Belgique sont des spécialisations sanctionnées par un certificat reconnu par les autorités académiques du pays d’origine des bénéficiaires. Ces formations de spécialisation ont lieu principalement aux Cliniques Universitaires Saint-Luc, qui dispose d’un programme boursier spécifique au personnel issu d’hôpitaux localisés dans les pays en développement.
Une dizaine de spécialistes issus des pays partenaires de l’ONG ont déjà bénéficié de ces formations depuis le début des activités de l’ONG.

Formation à l'étranger

Projet européen de formation en Afrique de l’Ouest

La Chaîne de l’Espoir Belgique et son homologue français collaborent, dans le cadre du réseau « Chaîne de l’Espoir – Europe », à la mise en place d’un projet d’appui à différentes Facultés de Médecine d’Afrique de l’Ouest dans lequel les chirurgiens pédiatriques de la Chaîne de l’Espoir Europe mettent leurs connaissances et expertise au service de diplômes d’études spécialisées organisés par ces Facultés.

Ce projet regroupe des étudiants inscrits en spécialisation de chirurgie pédiatrique en provenance du Sénégal, de Guinée Conakry, du Bénin, de Côte d’Ivoire et du Togo, via l’organisation de séminaires thématiques internationaux qui associent théorie et pratique : les pathologies vues en séminaire font l’objet de consultations et d’interventions chirurgicales durant lesquelles les étudiants peuvent directement faire le lien entre les connaissances acquises et leur application.

image1

Le prochain séminaire prévu sera organisé à Cotonou, au Bénin, au mois de novembre et comportera des sujets liés à la chirurgie orthopédique et viscérale.

  TOP