Menu
logo_cde_europe_2

Puisque ‘l’union fait la force’, la Chaîne de l’Espoir Belgique a décidé de s’associer à d’autres associations issues de pays voisins qui ont la même mission qu’elle, à savoir l’aide aux pays en développement. Elles mettent en place une offre de soins médicaux spécialisés destinée aux enfants, et, plus largement, aux populations qui n’y ont pas accès.

Réunissant La Chaîne de l’Espoir France, Chaîne de l’Espoir Belgique, Chaîne de l’Espoir Luxembourg, RobinAid en Allemagne et Bambini cardiopatici nel Mondo en Italie, l’ONG Chaîne de l’Espoir/Chain of Hope – Europe a vu le jour en janvier 2015. L’ONG permettra  de donner aux enfants un meilleur accès aux soins médicaux et chirurgicaux en développant des projets communs.

L’objectif de l’association internationale Chaîne de l’Espoir/Chain of Hope – Europe est de regrouper l’action, la recherche de financement et la communication à l’échelle européenne pour gagner en efficacité et en visibilité. Selon les mêmes principes et valeurs humanitaires que ses membres adhérents, ce réseau médical et chirurgical agit dans les domaines suivants :

  • mise à disposition des ressources humaines pour réaliser des missions de formation de spécialistes locaux à court et moyen terme ;
  • mise en commun des compétences et des moyens pour la réalisation de nouveaux projets ;
  • mise en commun de l’expertise de chacune des associations pour capitaliser sur l’expérience et le savoir-faire ;
  • mise en avant d’une stratégie commune de sensibilisation auprès des donateurs et des autorités.

Les deux premiers projets mis sur pieds dès 2015 par la Chaîne de l’Espoir/ Chain of Hope – Europe portent sur la réalisation d’un programme de formation en cardiologie et chirurgie cardiaque pédiatrique au Sénégal, et sur un appui proposé aux autorités académiques du Bénin, du Sénégal, du Togo, de la Côte d’Ivoire et de Guinée Conakry pour la mise en place d’un diplôme d’études spécialisées (DES) de qualité en chirurgie pédiatrique.

Les formations apportées dans le cadre du DES permettent de favoriser les échanges entre spécialistes d’Afrique de l’Ouest et sont, dans un premier temps, axées prioritairement sur l’orthopédie et la chirurgie viscérale.

 

  TOP